Cuisson vapeur, la méthode la plus adaptée quand on est aveugle

Rédigé par Raphaël Aucun commentaire
Depuis plusieurs années, je pratique la cuisson vapeur. C’est à mon sens la méthode la plus adaptée quand on ne voit pas.

La cuisson vapeur a la réputation d’être saine et présente bien des avantages. Je ne vous les détaillerai pas ici, il y a pléthore d’informations sur le web et dans des livres de cuisine spécialisés.

Elle a également l’avantage d’être absolument adaptée quand on ne voit pas, car elle demande moins de surveillance et nécessite peu de contrôle visuel. Au contraire, le visuel peu parfois induire en erreur, certainement du fait de l’absence de réaction de maillard. On risque peu de se tromper avec la cuisson vapeur. Le paramètre important est le temps. Avec l’habitude, on sait ajuster les temps de cuisson. Mais si vous vous trompez de dix minutes, ce n’est pas la catastrophe, vos aliments ne seront pas fichus et vous ne risquez pas de sursauter en déclenchant le détecteur de fumée. On peut contrôler la cuisson avec la pointe d’un couteau. Bien sûr, on peut se brûler, mais c’est nettement moins risqué qu’une cuisson à la poêle, car aucun élément ne risque de vous sauter à la figure.

Pour ma part, je possède un cuit vapeur Magimix électrique très simple, avec différents réglages de température et un minuteur, qui arrête l’appareil automatiquement. Une chance, il y a un bouton rotatif crenté et deux boutons plus et moins, bien physiques et non tactiles.

Pour en savoir plus, je vous invite à écouter l’émission on va déguster sur France Inter, dédiée à ce sujet. Lisez également le livre« Plats gourmands, vapeur douce : 120 recettes simples et bluffantes », de Stéphane Gabrielly, aux éditions Albin Michel.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous adepte de la cuisine vapeur ?

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot bcrot ?

Fil RSS des commentaires de cet article