L’accordéon diatonique

Rédigé par Raphaël 2 commentaires
Classé dans : Le clavier qui bave Mots clés : aucun
Saltarelle Laurentides À quoi ça ressemble ?

L’accordéon

L’accordéon est un instrument à vent de la famille des bois, comme la clarinette, le hautbois, la flûte à bec, le cerf, l’élan, le chevreuil … Pardon, je m’égare. Il possède deux tables d’harmonie, chacune équipée d’un clavier.

Chromatique, diatonique

Il existe deux grande familles d’accordéons, les chromatiques et les diatoniques.

Le chromatique, bien connus dans le répertoire musette, comme son nom l’indique, possède toutes les notes de la gamme chromatique. Pour faire simple, cela équivaut aux touches blanches et noires d’un piano.

Le diatonique, adapté au répertoire dit folk ou trad, possède essentiellement les notes de la gamme diatonique, en gros les touches blanches du piano. Il a également la particularité d’être bisonore, c’est-à-dire qu’une même touche produira deux notes différentes selon le sens du soufflet.

Les claviers

Main droite, clavier mélodique

Le clavier main droite, composé le plus souvent d’une à trois rangées et environ 21 à 34 boutons, permet de jouer la mélodie.

Main gauche, clavier des basses

Le clavier main gauche est dédié à l’accompagnement. Il possède 8, 12, 18 basses voire plus, selon les modèles. Ces touches fonctionnent par paires, à chaque basse son accord composé. Les accords peuvent-être parfaits, c’est-à-dire qu’ils seront composés de leurs trois son, ou composés seulement par des quintes, grâce à un registre d’ocultation des tierces. C’est la table d’harmonie du clavier gauche qui est mobilisée lors du jeu. Sur son côté gauche, est fixé une courroie dans laquelle on glisse sa main afin d’entraîner cette table.

Le soufflet (mais pas au Cointreau)

Pièce fragile de l’instrument reliant les deux tables d’harmonie, il est fabriqué en carton, il est également fait de cuir, de tissu et de coins métalliques. Ce carton es replié de multiples fois, afin de lui conférer un pouvoir d’extension important.

Les bretelles

Debout, les bretelles maintiennent l’accordéon sur les épaules. Assis, elles permettent d’éviter un mouvement latéral de l’instrument lors de la manipulation du soufflet.

Posture

Assis, l’accordéon se pose sur la cuisse gauche, le clavier gauche doit être libre et le clavier droit sur la cuisse.

Production du son

Lorsqu’on appuie sur une touche, ceci dégage une soupape sous laquelle se trouve deux anches (lame métallique), qui oscillent au contact de l’air, lorsqu’on actionne le soufflet. L’une réagit lorsqu’on tire le soufflet, l’autre réagit lorsqu’on le pousse. Par raccourci, j’ai dit qu’il y avait deux anches, mais sur la plupart des accordéons, il y a deux voire trois anches par note ; ce sont les voix. Chaque voix est accordée avec une légère différence de hauteur, afin de donner à l’accordéon un vibrato.


J’espère que cette description vous permettra d’imaginer à quoi ressemble l’instrument le plus répandu dans le monde et pourtant si méconnu.

2 commentaires

#1  - A K a dit :

Salut ! Comme tu le sais, je joue aussi du piano et de l'accordéon. J'apprends à jouer de l'accordéon chromatique, pas diatonique. Mais c'est aussi bien de savoir tout ça.

Répondre
#2  - Raphaël a dit :

Dzień dobry,

Merci Ola pour ton petit mot. Je suis très fier d’être lu en Pologne !

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot hvtgt ?

Fil RSS des commentaires de cet article