Vos fa-dièse ressemblent à des sol-bémol

Rédigé par Raphaël Aucun commentaire
Classé dans : Le clavier qui bave Mots clés : aucun
Une anecdote ancienne, quand je devais avoir peut-être 14 ans, mais qui me fait encore rire aujourd’hui.

J’ai suivi un cursus musical au Conservatoire nationale de Région de Caen, en classe de piano, avec le sempiternel solfège.

Les épreuves de solfège sont multiples : lecture de notes, lecture de rythmes, lecture mélodique et rythmique, mais aussi épreuve de chant ; même si l’on n’est pas chanteur.

Lors d’une épreuve de chant, ou on vous fait interpréter des trucs impossibles, en l’occurrence du Honegger. Je me souviens, ça disait « Pleurez Saül ! Pleurez Saül ! », puis « Ah, ah », sur fa, fa-dièse, fa, fa-dièse.

Était-ce parce que ma performance avait été au-delà de toutes les espérances du jury, ou bien parce que les gens qui composent le jury sont complètements fous, mais l’unique remarque à laquelle j’ai eu droit a été : « Vos fa-dièse ressemblent à des sol-bémol ».

Dire ça à moi, pianiste, instrumentiste sur clavier tempéré !

À ce propos, savez-vous quelle est la note la plus malade du piano ?< Répondez-moi en commentaire.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot gzxxg ?

Fil RSS des commentaires de cet article