Stage d’accordéon diatonique à Saint-Pierre

Rédigé par Raphaël Aucun commentaire
Classé dans : Le clavier qui bave Mots clés : aucun
Celui-ci s’est déroulé dans la région montagneuse du Diois, département de la Drôme.

Cinq jours de bonheur, de musique, de diato, de clarinette et d’art pictural ! Une semaine hors du temps, où l’on a oublié le Covid.

Le dimanche, j’ai transité par Lyon où j’ai été accueilli par Simone, une participante du stage très sympathique. Nous avons covoituré le lundi jusqu’à Saint-Pierre où nous étions attendus par Hélène Bissières et son équipe de choc.

Après les modalités d’accueil et le repas, la soirée a continué avec une séance de Sound Painting ; discipline consistant à exécuter des séquences musicales sous la direction d’un maître du jeu. Pendant ce temps-là, les stagiaires en art pictural peignaient ce que leur inspirait la musique. S’en est suivi un bal, où chacun pouvait danser ou jouer de leur instrument selon leur aisance.

Animé par Sylvie Frechou, le stage était axé sur les techniques d’accompagnement de mélodies par des accords et des rythmes. En fin de certaines journées, nous nous retrouvions avec les clarinettistes pour un travail commun sur la Mazurka « Le jardin de Paolo », d’Hélène Bissières.

Deux fins de journée ont été consacrées soit à un travail plus poussé sur les accords avec la 3ème rangée du diato, soit sur la théorie musicale. La première séance, j’ai assisté à l’atelier sur les accords, mais j’ai été vite perdu. La seconde, j’ai basculé sur l’atelier théorique où on a parlé des modes musicaux. C’était très intéressant mais heureusement que je connaissais déjà le sujet car c’était très poussé.

Même si j’ai trouvé que c’était parfois un peu trop théorique, ce stage m’a énormément apporté par rapport aux accords que l’on a pratiqués de manière intensive.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot doytor ?

Fil RSS des commentaires de cet article